Back
Image Alt
permis de conduire

Aide financière pour obtenir votre permis de conduire

L’État et les collectivités locales ont mis en place diverses aides publiques pour vous aider à obtenir votre permis de conduire. Elles sont réservées aux jeunes, aux handicapés, travailleurs en situation difficile. Quelles sont alors les aides financières pour obtenir votre permis de conduire ? Pour les découvrir, lisez ce qui suit.

Les financements proposés par CFA

Le CFA (Centre de formation d’Apprentis) s’adresse aux apprentis majeurs. Il a été mis en place depuis le 1er janvier 2019 afin de payer les frais pour qu’ils obtiennent leur permis B. L’aide s’élève à un montant de 500 euros qui peut être versé directement sur votre compte bancaire. Pour en bénéficier, vous devez remplir le formulaire de demande d’aide au financement.

Lire également : Liste des monnaies virtuelles : les monnaies les plus populaires !

Par ailleurs, il faut justifier d’un contrat de formation en cours d’exécution et avoir commencé sa formation à l’examen du permis de conduire. Cependant, un apprenti ne peut bénéficier de cette aide au financement pour le permis de conduire qu’une seule et unique fois.

CPF : Compte Professionnel de Formation

Le CPF est réservé aux salariés n’ayant pas décroché leur examen du permis de conduire durant leur jeunesse. En effet, lorsque vous travaillez, peu importe votre statut professionnel et type de contrat, vous disposez d’un compte CPF. Il est crédité chaque année d’un montant pouvant atteindre jusqu’à 500 € que vous pouvez utiliser pour financer votre permis de conduire.

A lire aussi : Comment ouvrir un PEA et quels sont ses avantages ?

Cependant, une condition est requise. L’apprentissage doit servir activement votre projet professionnel ou l’évolution de votre carrière. Vous devez donc prouver que c’est une étape essentielle dans sa vie professionnelle.

Le micro-crédit Finfrog

permis de conduire

Cette aide s’adresse aux particuliers. En effet, Finfrog est une plateforme de micro-crédits où il est possible d’emprunter entre 100 et 600 euros. Le remboursement de cet emprunt est flexible, car il peut se faire sur une durée allant jusqu’à 6 mois. Ainsi, cela peut vous aider à financer votre permis de conduire.

La demande s’effectue en ligne en quelques clics. Vous devez patienter 24 h pour obtenir une réponse. Si elle est positive, le montant est versé quelques heures plus tard sur votre compte bancaire ou celui de l’emprunteur.

L’aide financière aux personnes handicapées

Même si vous êtes handicapés ou en avez un chez vous, sachez qu’il est possible d’avoir son permis de conduire. Il suffit que l’intéressé le désire vraiment. En effet, il y a une association qui est chargée d’attribuer une aide financière à cet effet.

Il s’agit d’AGEFIPH (Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées). D’une valeur de 1000 euros maximum, cette aide a été créée pour compenser le surcoût du permis de conduire pour ces personnes.

Les bourses municipales

Elles sont dédiées aux jeunes dont l’âge est compris entre 18 et 25 ans. En effet, les ressources de la plupart de ces jeunes sont insuffisantes pour financer leur permis de conduire. En contrepartie, vous allez participer à des activités d’intérêt collectif.

Participation à l’aide aux devoirs pour les enfants, travail de jardinage pour la ville, permanence dans une organisation pour les sans-abri, etc. Toutefois, ce n’est pas toutes les communes qui proposent ce financement.

La raison est que la mise en place de cette aide doit être votée lors d’un conseil municipal. Ainsi, vous pouvez vous adresser à la mairie de votre ville si le dispositif y est voté pour en bénéficier.

Le dispositif ‘Permis à un euro par jour’

Le dispositif ‘Permis à un euro par jour’ constitue une autre solution intéressante pour financer votre permis de conduire. Mis en place par l’État, ce système vous permet d’emprunter jusqu’à 1 200 euros auprès d’une banque partenaire, tout en bénéficiant d’un taux d’intérêt avantageux.

Comment fonctionne-t-il concrètement ? Vous remboursez chaque mois votre prêt avec des mensualités de seulement un euro par jour, soit environ 30 euros par mois. Ce montant est prélevé automatiquement sur votre compte bancaire pendant la durée du remboursement.

Ce dispositif présente plusieurs avantages significatifs. Il facilite l’accès au permis de conduire en étalant le paiement sur une période plus longue, ce qui rend les échéances plus abordables pour les jeunes ayant des ressources limitées.

Le taux d’intérêt appliqué est généralement inférieur à celui pratiqué habituellement, ce qui réduit le coût total du prêt et permet ainsi de réaliser des économies substantielles.

Notez cependant que ce dispositif est soumis à certaines conditions. Il s’adresse aux jeunes âgés de 15 à 25 ans révolus et doit être utilisé uniquement pour financer le passage du permis B (voiture). Il nécessite l’obtention préalable du code de la route afin que vous puissiez commencer vos heures de conduite.

Pour profiter du ‘Permis à un euro par jour’, rendez-vous dans une auto-école agréée qui propose cette formule et renseignez-vous auprès de votre banque pour connaître les modalités précises de souscription au prêt.

Le dispositif ‘Permis à un euro par jour’ constitue une opportunité intéressante et accessible pour financer votre permis de conduire. Grâce à des mensualités abordables et un taux d’intérêt avantageux, il vous permettra d’obtenir cette précieuse validation indispensable à votre mobilité future.

Les aides de Pôle Emploi pour les demandeurs d’emploi

Les demandeurs d’emploi peuvent aussi bénéficier de divers dispositifs d’aide financière proposés par Pôle Emploi pour obtenir leur permis de conduire. Effectivement, la possession du permis de conduire peut constituer un atout non négligeable dans la recherche d’un emploi.

Le premier dispositif à mentionner est l’Aide Individuelle à la Formation (AIF). Cette aide permet aux demandeurs d’emploi de financer une formation professionnelle incluant le passage du permis de conduire lorsque cela est nécessaire pour accéder à un emploi précis. Les conditions et les montants attribués varient en fonction des situations individuelles, mais cette aide peut couvrir tout ou partie des frais liés au permis.

Si vous êtes inscrit depuis plus de 6 mois comme demandeur d’emploi et que votre conseiller Pôle Emploi considère que l’obtention du permis favoriserait votre accès à l’emploi, vous pouvez prétendre à l’Aide Mobilité Formation (AMF). Celle-ci vise spécifiquement les personnes qui rencontrent des difficultés pour se rendre sur leur lieu de formation faute de moyen de transport adapté.

L’Aide Mobilité Formation prend en charge les frais liés au passage du code et/ou la prise en charge partielle ou totale des heures complémentaires obligatoires recommandées avant le passage pratique.

Il faut mentionner le Compte Personnel de Formation (CPF), anciennement Droit Individuel à la Formation (DIF). Ce compte permet aux demandeurs d’emploi de cumuler des heures de formation tout au long de leur carrière, y compris lorsqu’ils sont sans emploi. Une partie des heures accumulées peut être utilisée pour financer le passage du permis de conduire dans le cadre d’une reconversion professionnelle.

Il faut que les demandeurs d’emploi étudient toutes ces possibilités et se rapprochent de leur conseiller Pôle Emploi afin d’évaluer les aides auxquelles ils peuvent prétendre. Obtenir son permis de conduire peut ouvrir des portes professionnelles insoupçonnées et faciliter l’accès à l’employabilité.