Back
Image Alt

Où investir pour préparer sa retraite ?

Une retraite bien préparée implique une cotisation de fonds. Cependant, ces fonds doivent être confiés le plus tôt possible à des organismes dédiés. Pour cela, plusieurs établissements d’épargne existent sur le marché. Ceci, en fonction de votre profil, de vos objectifs et de vos horizons. Cependant, il est difficile de se retrouver dans cette panoplie. Lisez cet article pour connaître les trois placements optimaux qui sont disponibles pour votre retraite.

Assurance vie

L’assurance vie est un placement qui s’adapte à divers objectifs. Lors de la phase de constitution de l’épargne, les contrats de cet organisme sont souvent très souples. Il en va de même pour les modalités de sortie. Par ailleurs, le montant épargné peut être récupéré sous forme de rente ou de capital.

A lire en complément : Comment investir dans les maisons de retraite ?

Ce qui vous permet de constituer à vie, des revenus supplémentaires. D’importants avantages fiscaux sont également offerts. Par exemple, après 8 ans d’ancienneté de contrat, vous pourrez bénéficier d’une fiscalité privilégiée lors de votre retraite. De plus, si vous retirez plus tôt votre épargne, seule la quote-part de plus-value est prise en compte lors de l’application de l’impôt.

Enfin, si vous décédez, votre épargne sera transmise aux bénéficiaires, que vous aurez désignés. Et ceci, la plupart du temps, sans droits de succession.

A lire aussi : Quel plan épargne retraite choisir ?

Plan d’Épargne de Retraite (PER)

La loi Pacte a mis en place depuis peu, le PER. Ce dernier concurrence bien l’assurance vie. En plus des régimes obligatoires, le PER favorise la constitution des compléments de retraite. Votre nouveau PER est également capable d’accueillir l’épargne préalablement ouverte sur vos anciens plans.

En outre, le PER offre plusieurs avantages sur le plan fiscal. En effet, à hauteur de 10 % des revenus de l’année écoulée, vous avez la possibilité de déduire de l’assiette de l’impôt, vos versements volontaires. Pour 2021 par exemple, le plafond maximal à déduire est de 32 909 €.

Les travailleurs indépendants par contre, vont déduire leur versement, à la limite des anciens contrats Madelin. Cependant, afin de bénéficier d’une fiscalité ultralégère à la sortie, le PER offre l’opportunité de renoncer dès l’entrée, à cet avantage. Ceci, peu importe la méthode de sortie choisie.

Plan d’Épargne en Action (PEA)

Grâce au PEA, vous avez la possibilité d’investir en action dans des entreprises européennes et françaises, sur de longues durées. Après au moins 5 ans, vous pourrez générer une rente viagère. Ceci, avec exonération d’impôts sur votre revenu. Le PEA bancaire par contre, favorise l’investissement en bourses.

Quand il est associé à un compte espèces, cet investissement prend la forme d’un compte titres. Quant au PEA assurance, il permet de bénéficier en plus des avantages du PEA, des atouts en unité de compte. Ces atouts sont généralement offerts par les contrats de capitalisation.

Plusieurs organismes favorisent sur le marché, une bonne préparation de votre retraite. Cependant, trois d’entre eux sont plus populaires et plus utilisés. Il s’agit de l’assurance vie, du PEA et du PER.